Ecce Homo / Friedrich Nietzsche

Ecce Homo : comment on devient ce que l'on est / Friedrich Nietzsche. Paris : Gallimard, 2012, 364 p. (Folio bilingue).




Testament philosophique, achevé au seuil de la folie, "Ecce Homo" montre un Nietzsche mégalomaniaque, orgueilleux, dans toute sa démesure.

Cette oeuvre revient sur tous les essais de Nietzsche, dont il explique le fondement, et ce que le lecteur doit en retirer.

"Ainsi parlait Zarathoustra", "Le gai savoir", "Aurore", "Humain, trop humain", "La naissance de la tragédie", "Les inactuelles", "Généalogie de la morale", sont évoqués par leur auteur qui en explique les principales lignes, les raisons, les directions, les objectifs, les idées.

Nietzsche y dévoile une aversion surprenante contre les Allemands (dont seul Wagner est épargné). Tout Allemand que Nietzsche soit, il se sent si étranger à cette culture, qu'il s'imagine Polonais.

Il ne sent aucun lien avec l'Allemagne, où il voit tous les maux de la Terre.

Misogyne à l'excès, il considère les femmes comme les Allemands, sans aucun fond, sans aucune profondeur.

Au seuil de la folie (le dernier chapitre ne s'intitule-il pas "pourquoi je suis un destin"), il écrit "qu'un jour [son] nom sera associé à quelque chose de prodigieux". Lui seul peut écrire "Je ne suis pas un être humain, je suis de la dynamite".

Valorisation de la vérité, de l'homme vrai et rejet du mensonge, de l'illusion, de l'idéalisme, de la religion, qui permet de mettre une échelle de valeurs (le bien et le mal là où l'homme n'est qu'humain, non doté d'âme, où d'un esprit bienveillant).
Le corps est le seul élément concret dont l'homme est composé. D'où son évidente médiocrité.

Nietzsche démesuré, misogyne, mégalomaniaque, fou ne peut pas laisser indifférent.

Ce retour sur son oeuvre, cette autoanalyse de sa philosophie m'a passionnée.
"Ecce Homo" est l'essai que je préfère de Nietzsche.
Quelques que soient les défauts de l'homme, le philosophe est pertinent. Il est intéressant de comprendre son oeuvre, et de ne pas faire de mauvaises interprétations de sa philosophie.
"Ecce Homo" a cette qualité rare : il analyse froidement chaque essai de Nietzsche en évitant toute mauvaise interprétation.

A ce concept de surhomme attaché au nom de Nietzsche, toutes ses explications sont passionnantes.
Et si l'on comprend à cette lecture, que s'il ne pardonne pas la médiocrité de l'homme, il ne se fait aucune illusion sur nos limites et défauts.
Au portrait de Nietzsche, il ne faudra pas oublier d'ajouter le cynisme, ou la lucidité.

Ecce Homo est plein de surprises et de passages savoureux.


Citations de Ecce Homo disponibles sur :
http://citations-auteurs.blogspot.fr/2012/12/nietzsche.html



Commentaires

Articles les plus lus cette semaine :