Ce que cache ton nom / Clara Sanchez


Ce que cache ton nom / Clara Sanchez. Paris : Marabout, 2012. 441 p.




Roman palpitant sur un fait historique : l’existence des Nazis après la guerre.
Après l’horreur, les camps de concentration, l’extermination de millions d’hommes, que sont devenus ces salauds, et dans quelles contrées se cachent-ils ?
Une réponse dans ce bijou : en Espagne, pour un couple d’octogénaires Norvégiens,  Karin et Fredrik Christensen, et leurs anciens  amis SS.

Ils s’y sont fait une vie tranquille, bourgeoise, de nantis qui possèdent tous les biens des Juifs, qu’ils ont spoliés, puis exterminés.
Ils passent inaperçus, autant que d’autres personnes âgées, présentes dans le paysage. Impossible d’imaginer leur vie d’avant.
Ils sympathisent avec une jeune femme, Sandra, enceinte, qu’ils semblent prendre en affection.

Tout pourrait aller pour le mieux dans leur petite vie confortable.
Tout… Peut-être. Mais ce serait sans compter sur un rescapé des camps, qui a survécu avec au ventre un désir de vengeance.
Lui, et ses «amis» d’infortune ont fondé un organisme, le Centre Mémoire et Action, dont l’objectif est de traquer ces monstres et de leur faire payer leurs forfaits. Julian, 87 ans, rescapé de Mauthausen, ne voit dans ce couple de Norvégiens que les bourreaux du camp, que derrière leur apparence, ils ne cessent d’être.

Payer ? Comment ? Après tout ce temps, tous ces morts ? ; Quelle sanction, quelle peine leur infliger pour les atrocités dont ils se sont rendus coupables ?
Aucune peine ne serait suffisante pour punir de tels actes… Mais ces rescapés des camps de la mort ont mis dans cette traque un besoin de dévoiler l’atroce vérité. Non, ces anciens nazis ne sont pas des hommes et des femmes comme tout le monde, mais des êtres capables du pire. Il faut que cela se sache, et qu’eux soient confrontés au regard du Juif qui les a connu dans une autre relation, celle de l’inhumanité et de celle qui détruit au plus profond de soi. Plus besoin d’un tribunal, juste d’un face à face pour leur dire que lui, Julian, les connaît, et sait ce qu’ils ont fait. Sa présence en témoigne.

«Ce que cache ton nom» est un magnifique polar. La traque des salauds donne au lecteur des sueurs froides, des angoisses qu’elle se termine mal et que la vérité ne soit pas révélée, en laissant peut-être toujours croire que ce couple de personnes âgées est un couple de retraités comme les autres, inoffensifs.

Belle écriture dynamique, et sujet passionnant. Ce que cache ton nom a reçu le prestigieux Prix Nadal en 2010. Ce pavé de 400 pages se dévore d’une traite et tient en haleine le lecteur jusqu’au dénouement. Passionnant et sans aucun temps mort.


Citations du roman disponibles sur :
http://citations-auteurs.blogspot.fr/2014/01/clara-sanchez-nee-en-1955.html

Commentaires

Articles les plus lus cette semaine :